dimanche 29 juillet 2007

Sur d'éventuelles origines juives de Colomb.

La théorie sur de possibles origines juives de Colomb ne date pas d'hier, ni même d'avant hier !

En 1929, cette théorie à été avancée par Jacob Wassermann dans "Christoph Columbus, der don Quichote des Ozeans"; Berlin, 1929. Cet ouvrage à été traduit en français.

En 1950, cette théorie à été avancée par Salvador de Madariaga. L'idée à été présentée dans un ouvrage dont une excellente traduction en français, de René Guyonnet, à été publiée, en 1952, sous le titre "Christophe Colomb", chez Calmann-Lévy. Le livre a aussi été traduit dans presque toutes les langues européennes. Dans cet ouvrage on trouve une excellente explication de la possible origine juive de Colomb, ainsi qu'une une étude sur la signification de sa signature, et aussi une explication simple des caractères secrets "bet-hai ".

En 1973, cette théorie a été reprise, par Simon Wiesenthal. Il a écrit, l'ouvrage intitulé "Sails of Hope: The Secret Mission of Christopher Columbus", dans la version anglaise et "Segel der Hoffnung" dans l'édition originale allemande. Dans cet ouvrage Wiesenthal relate une éventuelle mission secrète d'un Colomb juif. Lui aussi traite des caractères secrets "bet-hai".

En 1977, un ouvrage en langue anglaise a été publié sur le sujet par William Nicholls, Professor Emeritus of Religious Studies, University of British Columbia, Vancouver BC (Canada): « Christopher Columbus Jewish roots » by William Nicholls & Jane Frances Amler;287 pages; English; Jason Aronson (July 1977), ISBN: 0876685866. ISBN-13: 978-0876685860.

Toujours en 1977, Paolo Emilio Taviani (Genova, 1912 - Roma, 2001) s’intéresse au sujet : "Cristóbal Colón, Genésis del Grande Descubrimiento", 2 vol., Barcelona, 1977.

En 1983, Sarah Leibovici a mené une étude très documentée intitulée "Christophe Colomb juif : défense et illustrations" postface de Shmuel Trigano, Éditeur : Maisonneuve & Larose, Paris 1986. ISBN: 270680937X.

En 1988, à l’approche des commémorations du cinquième centenaire de la découverte de l’Amérique par Colomb, Augusto Mascarenhas Barreto qui a écrit des livres sur des sujets divers s’intéresse au sujet. Peut être par hasard :-)

De nombreux chercheurs ne sont pas convaincus de la réalité de cette théorie. Mais il faut reconnaître que Colomb connaissait des éléments de la religion juive, de la culture et de la langue. A cette époque cela n'a rien d'exceptionnel pour quelqu'un de cultivé. Avant l'expulsion des juifs d'Espagne les trois religions, chrétiens, juifs et musulmans, vivaient en bonne intelligence. Cette convivialité n'était pas limitée à la péninsule ibérique. Les personnes cultivées connaissaient des élément de chacune des deux autres religions monothéistes. Colomb était cultivé, c'est un fait incontestable. Dans une période où moins de dix pour cent de la population savait écrire son nom, l'Amiral de la Mer Océane savait écrire et lire plusieurs langues. Pour ce qui concerne son éventuelle judaïcité elle n'a jamais été évoquée par l'évêque Bartolomé de las Casa qui l'a bien connu et qui fut son biographe. Au contraire il évoque une extrême religiosité catholique qui semble parfois excessive. N'oublions pas que de nombreux contemporains indiquent qu'il était membre du tiers ordre des franciscains. Cette situation n'interdit pas de supposer qu'il ait eu des origines juives. Personne n'a jamais montré aucune preuve de quoi que ce soit sur ce sujet. Nous ne possédons que des suppositions, des analyses, des raisonnements et beaucoup de sophismes indémontrables.

En matière de conclusion d'un chapitre sur ce sujet, Paolo Emilio Taviani écrivait : "Colomb était catholique et très pieux ; personne ne peut affirmer ou nier avec certitude qu'il ait pu avoir une lointaine origine juive". On peut ajouter à cette phrase "ou récente" à coté de "lointaine"...A l'époque de Colomb, de nombreuses personnes chrétiennes, et même certains cardinaux étaient fils de parents juifs. Il est hasardeux de tenter d'analyser l'époque de Colomb et de chercher à comprendre le raisonnement des gens de cette époque avec la psychologie de notre période moderne.

Notes :

Dans l'histoire de l'humanité, 1492 représente une date charnière, une date aux conséquences incalculables. C'est la fin du Moyen-Âge (même si certains choisissent 1453 et la chute de Constantinople pour marquer le début de la Renaissance). C'est pour la majeure partie du monde la découverte de l'Amérique par Colomb. Ce dernier est-il Juif comme l'affirme dans son "Christophe Colomb Juif", la regrettée Sarah Leibovici ? Le suite de ce texte par Moïse RAHMANI, Président du Comité Belge Sepharad'92.

  • Salvador de Madariaga y Rojo, (La Coruña, 23 de julio de 1886 - Locarno (Suiza), 14 de diciembre de 1978) - ingénieur, journaliste, écrivain et homme d’État espagnol. Il a fait ses études à l’Institut Cardenal Cisneros puis au Collège Chaptal de Paris. En 1906 il entre à l’École Polytechnique française puis à l’École des Mines où il obtient son diplôme d’ingénieur. Javier Solana Madariaga, secrétaire général du Conseil de l'Union européenne (UE) et de l'Union de l'Europe occidentale (UEO) , est le petit-fils de Salvador de Madariaga.
  • Leibovici, Sarah(1921-1991). Originaire du Maroc (Tétouan), installée en France. Professeur agrégée d’espagnol, elle est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les Juifs du Maroc dont : Mosaïque de notre mémoire : les Judéo-espagnols du Maroc; Chroniques des Juifs de Tétouan (1860-1896); Nuestras bodas en Tétouan (Nos noces tétouanaises) et Christophe Colomb Juif.

Aucun commentaire: