vendredi 19 octobre 2007

La caravelle “Boa Esperança”

La caravelle “Boa Esperança” est un réplique que l'on suppose exacte, de celle utilisée par Bartolomeu Dias. Elle fut construite, entre 1987 et 1990, pour commémorer le cinquième centenaire des grandes découvertes portugaises en Afrique et le passage du Cap de Bonne Espérance.



Maquette réalisée en Portugal.
(Collection de l'auteur).


Plans de la caravelle.

Source de cette illustration : Nuova racolta colombiana, vol. VII, page 84.


Le navire en mer.

Cette caravelle latine à deux mats a été construite par le chantier Samuel & Filhos, Vila do Conde, Portugal. Pour des raisons de mise en conformité avec les règles internationales de navigation, cette réplique est équipée d’un moteur auxiliaire et d’une hélice.

Cette réplique est un bel exemple des caravelles construites à l'époque des découvertes portugaises des cotes d'Afrique.

Ce type de navire fut presque immédiatement copié par les Andalous. Ils commencèrent à les construire, vers 1450, dans la région de Huelva qui était frontalière avec le Portugal. Ce modéle est très voisin de ce que pouvait être la Nina de Colomb.

Caractéristiques de la réplique :

Hauteur du grand mat : 18 m.
Hauteur du mat de misaine : 16 m.
Antenne de grand voile : 26 m.
Antenne de misaine : 20 m.
Surface vélique : 235 m2
Longueur hors tout : 23,8 m.
Longueur de la ligne d'eau : 21,7 m.
Tirant d'eau : 3,3 m.

Propulsion auxiliaire par Moteur Diesel 190 HP.
Vitesse moyenne : 4/5 nœuds
Vitesse maximum : 10 nœuds (circa)

Jean-Michel Urvoy



Notes complémentaires :

Samuel & Filhos, Lda.
Lg. da Alfândega-Vila do Conde
4480 Azurara.

...

Aucun commentaire: