mercredi 31 octobre 2007

Georgius Agricola, (1494-1555) - De Re Mettalica

......
Georg BAUER (1494-1555) dit Georgius AGRICOLA (Georgii Agricolae) était un érudit allemand du XVIe siècle. Il est considéré comme le «père de la minéralogie et de la sidérurgie».
Il est l'auteur d'un ouvrage majeur De Re Metallica qui constitue le premier ouvrage de référence sur les techniques minières et le travail du métal. L'ouvrage est accompagné de nombreuses illustrations didaciques.

Bauer est né le 24 mai 1494 à Glauchau (Saxe), d’un père teinturier et tisserand. Il est le 2ème de 7 enfants. Il fait ses études à Zwickau, Leipzig (1514). Il fréquente le milieu de la Réforme, mais reste catholique.

En 1520, il devient directeur des études dans un collège, l'équivalent de nos lycées aujourd'hui; il écrit un ouvrage de pédagogie pour ses élèves. Se lie avec les milieux humanistes d’Erfurt et rencontre, probablement, Erasme à Bâle. A Venise, il participe à la publication de la traduction de Galiea, sous la direction de Alde Manuce. Il fréquente peintres et verriers à Sienne, les milieux érudits de Bologne.

En 1525, il se marie, mais il n’aura pas d’enfants. A 30 ans, il est médecin municipal de Joachimsthal en Bohême sur le versant des Monts Métallifères (Erzgebirge) où se trouvent des mines d’argent. Il parcourt les mines pendant deux ans.

En 1529, il débute la rédaction du De Re Metallica. En1533, il est médecin à Chemnitz. Il effectue de nombreux travaux sur la géologie ainsi que plusieurs ouvrages sur les poids et mesures. En 1546, il rédige un traité médical. Il sera trois fois bourgmestre de Chemnitz, membre de la Diete de Fribourg où il rencontrera Charles Quint et Ferdinand d’Autriche. Il a très probablement rencontré aussi Ferdinand Colomb. Les preuves exactes et le lieu de la rencontre manquent.

Bauer a une mentalité humaniste. En 1550, il termine la rédaction du De Re Métallica. Il meurt en 1555, le 21 novembre à l’âge de 61 ans, alors qu’il prépare l’édition du De Re Metallica qui sera publié par Farben en 1556.

L'œuvre de Georg BAUER

De Re Mettalica retrace les voyages d’un érudit soucieux de science et de technique, au sein des ateliers et des mines. Il s'agit d'un travail vu par un homme de terrain sur le terrain. L'ouvrage sera édité en 1556 et 1557. Ce volumineux ouvrage est un traité organisée en 12 livres, il est très bien construit.

Description de l'ouvrage :

  • L1 : traité sur l’utilité des métaux.
  • L2 : géologie des gisements et méthodes de recherche.
  • L3 : descriptions géologiques.
  • L4 : règlements miniers et économiques de la mine.
  • L5 : exploitation des filons et veines - topographie.
  • L6 : machines de la mine.
  • L7 : essais des métaux - procédés de séparation des métaux.
  • L8 : préparation et réduction des différents minerais.
  • L9 : l’atelier et les différents fours de réduction selon les métaux, la réduction du fer, l’épuration et la décarburation de la fonte.
  • L10 & 11 : séparation de l’or et de l’argent des autres métaux.
  • L12 : extraction des sels (sel, nitre, salpêtre, bitume, soude, alun, vitriol) et fabrication du verre (alors considéré comme un métal).
A cet ouvrage, Bauer a joint un traité des animaux vivant sous terre. Cette section qui recense 250 espèces avait été écrite séparément à l’origine.

Les illustrations :


L’ouvrage comporte 292 gravures dont 269 machines et outils de laboratoire. Les figures sont indexées, légendées. Les dimensions de chaque objet composant les planches sont données. Bauer travaillait avec une équipe de trois dessinateurs qui effectuaient des dessins sur le terrain : Blasius Weffrin qui a fait la majorité des dessins, en général non signés, Hans Rudolf Manuel(RMD) et Zacharias Specklin (ZS)


Bauer étudia surtout les mines d'argent de la Misnie qui se trouvait dans la région de l’actuel land de Saxe. (La Marche de Misnie fut parfois aussi appelée la Marche de Thuringe).

On trouve dans cet ouvrage la description et le mode de fabrication des pompes utilisées dans les mines ainsi que des soufflets de forge, des treuils, des fours de cuisson de minerai pour les forges et de nombreux outils pour travailler la terre et le bois.

Les pompes des mines sont de même type que certaines qu'on retrouve sur certains navires de l'époque.

Les treuils ont une grande ressemblance avec certains guindeaux et les cabestans de navires.


AGRICOLA 2006 - un PROJET SCOLAIRE de Reconstitution des machines :

Des reconstitutions des machines décrites par Agricola ont été réalisées par un groupement d'organismes et d'établissement d'enseignement européens. En France, Il est aidé par le Conseil Général du Val de Marne. Le Coordonnateur général est Philippe Andrieux, Conservateur en chef et Chef du Service départemental d’Archéologie du Val de Marne

Projet d’échanges de scolaires européens autour de l’anniversaire des 450 ans de la publication du De Re Metallica de Georgius Agricola.

France :

  • Lycée professionnel François Mansart (St. Maur des Fossés) – 12 élèves de 1er niveau (CAP 1ère année de Charpentier).
  • Lycée professionnel Jacques Brel (Choisy le Roi) – 16 élèves de Terminale BEP de Menuisier.

Allemagne :

  • Chemnitz : Georgius-Agricola-Gymnasium, Gymnasium Einsiedel.
  • Glauchau : Georgius-Agricola-Gymnasium, BSZ Glauchau – plusieurs classes (métiers) seront associées.
  • Annaberg : BSZ TEW Annaberg.

Espagne :

  • Mancomunidad Cuenca Minera : Escuela taller (école-ateliers).

LE COMITÉ SCIENTIFIQUE AGRICOLA


France :
  • Prof. Anne Françoise Garçon, Univ. Paris I, Prof Em. Michel Mangin, Univ. Besançon. Philippe Fluzin, Directeur de Recherche, Directeur du laboratoire Paléométallurgies et Cultures, Institut Polytechnique de Sevenans, Belfort, Directeur de l’UMR 5060 du CNRS.
Allemagne :
  • Univ.-Prof. em. Dr. phil. habil. Friedrich NAUMANN. Dr. Peter HAMMER, Zschopau. Kerstin ADAM-STARON, Freiberg.
Espagne :
  • D. Juan Aurelio Pérez Macías. Archéologue, Professeur de l’Université de Huelva.
  • D. Aquilino Delgado Domínguez. Licenciado en Historia, Director del Museo Minero de Riotinto.
  • D. Juan Manuel Pérez López, Historien, Responsable des Archives Historiques de la Fondation Riotinto.
La présence de l'Espagne dans ce projet est importante. La participation de l'Espagne à ce projet, avec les mines du Rio Tinto permet d'évoquer la mine romaine et pré-romaine, voire protohistorique dans ce projet. Vers la fin de l'Empire romain de nombreuses mines de fer ont été abandonnées dans la péninsule ibérique et en Espagne. A l'époque de Colomb, entre 1435 et 1550, il était nécessaire de trouver du fer pour la fabriquer les outils utilisés dans la construction des caravelles construites sur les bords du Rio et dans cette région d'Andalousie. Et plus tard, a partir de Philippe II ce sont ces mines qui fournissaient le fer utilisé pour construire les ancres de marine utilisées par le port de Cadix.
Institut Agricola :
  • Univ.-Prof. em. Dr. phil. habil. Gerhard DOHRN-VAN ROSSUM, Technische Universität Chemnitz. Andrea Kramarczyk, Schloßbergmuseum Chemnitz/Geschäftsstelle Agricola-Forschungszentrum Chemnitz.

Sources :

Illustrations :
  • Toutes les illustrations proviennent du livre XII, de l'ouvrage De Re mettallica, publié en 1561 à Bale chez J. Froben et N. Episopius. (On trouve une copie de l'ouvrage : Georgii Agricolae,... Bermannus, sive de re metallica, sur le site de Gallica) .
Sur le projet Européen :
L'ouvrage utilisé pour rédiger cette page :
Agricola, Georgius : De re metallica, Libri XII : quibus officia, instrumenta, machinae, ac omnia denique ad Metallicam spectantia, non modo luculentissime describuntur, sed et per effigies, suis locis insertas, adiunctis Latinis, Germanicisque appellationibus ita ob oculus ponuntur, ... Eiusdem De Animantibus subterraneis liber, ab autore recognitus: cum indicibus diversis ...,1561, Basileae (Bale, Basel) : J. Froben & N. Episopius.

On trouve Georges Bauer dit Georgii Agricolae à la BNF sous le nom : Agricola, Georgius (1494-1555).

Liste des publications de Georgius Agricola :
  • 1520, Grammaire latine.
  • "Bermannus, sive de re metallica dialogus".
  • 1530, "De ortu et causis subterraneorum".
  • 1546, "De natura fossilium".
  • 1546, premier traité de minéralogie De Re Metallica. édition originale en latin de 1556 publié après sa mort, ouvrage le plus célèbre, qui présente une remarquable synthèse des techniques utilisées pour les mines.
Impressions récentes :
  • Agricola, Georgius (1494-1555) : Bermannus : le mineur : un dialogue sur les mines / Georg Agricola ; introduction, texte établi, traduit et commenté par Robert Halleux,... et Albert Yans,...; 185 p. : cartes ; 24 cm; Paris : les Belles lettres, 1990; Science et humanisme, ISSN 0761-2885.
Fac simile :
  • Georgius Agricola, De re metallica; 1912, London : The Mining magazine. (Traduction en anglais du texte latin).
    • GEORGIUS AGRICOLA , DE RE METALLICA, TRANSLATED FROM THE FIRST LATIN EDITION OF 1556, with Biographical Introduction, Annotations and Appendices upon the Development of Mining Methods, Metallurgical, Processes, Geology, Mineralogy & Mining Law from the earliest times to the i6th Century by HERBERT CLARK HOOVER, A. B. Stanford University, Member American Institute of Mining Engineers, Mining and Metallurgical Society of America, Societi des Ingenieurs Civils de France, American Institute of Civil Engineers, Fellow Royal Geographical Society, etc., etc. & LOU HENRY HOOVER, A. B. Stanford University, Member American Association for the Advancement of Science, The National Geographical Society, Royal Scottish Geographical Society, etc., etc.; Published for the Translators by THE MINING MAGAZINE, SALISBURY HOUSE, LONDON, E.G. 1912. (Offert par l'Association l'Amiral de la Mer Océane).



Jean-Michel Urvoy.

...

Aucun commentaire: