samedi 3 novembre 2007

La maison de Funchal dans laquelle Colomb habita

....
Funchal fut fondée en 1421, érigée en ville en 1508, elle fut sous domination espagnole de 1580 à 1640 puis fut occupée par les Britanniques en 1801 et en 1807.

Elle a conservé quelques vestiges des forts construits aux XVIe et XVIIIe siècles et possède une cathédrale du XVe siècle, la cathédrale Sainte-Claire, dans laquelle se trouve le tombeau de João Gonçalves Zarco, explorateur à qui l'on doit la découverte de l'ile de Madère et fondateur de Funchal.

Bien que les îles fussent connues par les Romains, les carthaginois, les catalans et les italiens (1), elles restèrent inhabitées jusqu'au début du XVe siècle, quand elles furent redécouvertes par les Portugais en 1418.

"Christophe Colomb séjourna dans l'archipel, après avoir épousé Dona Felipa Perestrello e Moniz, hèritière de l'une des premiéres familles du Portugal, fille de Bartolomeu Perestrello, gouverneur héréditaire de Porto Santo, ilot de l'archipel de Madère, et petite fille de Gil Moniz, un aide camp du Prince Henri dit le Navigateur." Samuel Eliot Morison, Christophe Colomb navigateur, p. 20, Paris, Ed. France-Empire, 1964.
"Ainsi donc, Cristobal Colon alla vivre dans ladite ile de Porto Santo, où il engendra son fils ainé, D. Diego Colon...".
Las Casas, " Histoire des Indes, L.I, Ch4, p.111.

Ce séjour fut important pour Colomb puisqu'il a découvert durant cette période un espace maritime différent de celui qu'il connaissait.
"Au cours des années vécues parmi les Portugais, Colomb a découvert l'espace atlantique et enrichi ses connaissances nautiques",
Georges Boivert, "Christophe Colomb et le Portugal : État de la question", p. 59 "Etudes hispano-italiennes N°5, 1992.

"En fréquentant les milieux maritimes du Portugal et des iles du Portugal atlantique, Colomb peut constater à quel point est répandue la conviction que du coté du Ponant se trouvent des terres inconnues".
Georges Boivert, "Christophe Colomb et le Portugal : État de la question", p. 58; "Etudes hispano-italiennes N°5, 1992.

"Le jeune couple vécut d'abord d'abord à Lisbonne avec la mère de Dona Felipa qui communiqua à son gendre les journaux de bord et les cartes de son défunt mari. Christophe et Dona Felipa s'établirent ensuite à Porto Santo. Vers 1482, ils abandonnèrent Porto Santo pour Funchal, la capitale de l'ile de Madére, d'où Colomb fit probablement deux voyages à Sao Jorge da Mina, le comptoir fortifié que la Couronne portugaise avait établi sur la cote de l'Or". (Actuelle Guinée).
Samuel Eliot Morison, Christophe Colomb navigateur, p. 20, Paris, Ed. France-Empire, 1964.

"Or la belle-mère de l'Amiral, voyant qu'il avait une grande passion pour l'étude de la cosmographie, lui apprit comme quoi son mari défunt avait été un marin très expert et très aventureux, qui de concert avec deux autres capitaines de navires était allé découvrir plusieurs iles dans les eaux africaines. Elle lui donna toutes les cartes, tous les papiers qu'avait laissés son mari".
Fernand Colomb; "Histoire de la vie et de découvertes de Christophe Colomb....", traduction d'Eugène Muller, Paris Dreyfous, 1879. Chap. V, p.19. (2)


La maison où Colomb à demeuré à Funchal a été démolie dans la deuxième moitié du 19e siècle (1876 ?).

Funchal est le chef-lieu de l'île de Madère. Port d'escale situé sur la côte sud par 32° 37' 45" de latitude nord, et 16° 55' 20" de longitude ouest, c'est aussi la seule grande ville de l'île. La superficie de la ville est 76,25 km², et elle compte 103.962 habitants (2001). Elle est administrativement divisée en 10 communes.

Funchal vient du mot funcho qui signifie fenouil en Portugais. En effet, lorsque les premiers portugais ont découvert l'île de Madère au XVe siècle, il y poussait abondamment du fenouil.

Madère (en portugais Madeira) est un archipel dépendant du Portugal, composé de l'île du même nom (797 km²) et de plusieurs autres petites îles, situé dans l'océan Atlantique à l'ouest du Maroc et qui constitue une région autonome du Portugal dont Funchal est la capitale. L'île de Madère, d'origine volcanique, est très érodée.

Notes :

(1) Jean Merrien, Christophe Colomb, Denoel,
Paris : J'ai lu, 1986; ISBN 227722197-x; p.25.

(2) Il y a probablement une différence entre la version originale italienne et la traduction en français d'Eugène Muller. Afin d'éviter toute interprétation erronée, nous donnons, ci-dessous, le texte original correspondant.

"Ma perché suo suocero, chiamato Pietro Mogniz Perestrello, era già venuto a morte, se n'andarono a star con la suocera dove vivendo insieme, e vedendolo essa tanto affezionato alla cosmografia, gli raccontò come il detto Perestrello suo marito era stato grand'uomo per mare e che insieme con altri due capitani con licenza del re di Portogallo era andato a scoprir terre, con patto che, fatte tre parti di quel che trovassero, eleggesse colui, a chi toccasse la sorte. Col quale accordo partiti alla volta del Sud-Ovest, giunsero all'isola della Madera e di Porto Santo, luoghi che fino a quei tempi non erano stati scoperti. E poiché l'isola della Madera era maggiore, fecero di quella due parti, e la terza fu l'isola di Porto Santo, che toccò per sorte al detto Perestrello suo suocero il quale n'ebbe il governo, fin che venne a morte. Laonde, perché l'intendere cotali navigazioni e istoria piaceva molto all'Ammiraglio, la suocera gli diede le scritture e carte di navigare che di suo marito gli erano rimaste: per lo che l'Ammiraglio si accese di più e s'informò degli altri viaggi e navigazioni che allora i Portoghesi facevano per la Mina e per la costa di Guinea; e gli piaceva molto ragionare con quelli che per quella navigavano. E, per dire il vero, io non so se durante questo matrimonio l'Ammiraglio andò alla Mina, o Guinea, secondo che di sopra ho detto, ancorché la ragione lo ricerchi, ma, sia come si voglia, dico che, siccome una cosa dipende dall'altra e l'una porta a memoria l'altra, standosi egli in Portogallo cominciò a congetturare che, siccome quei Portoghesi camminavano tanto lontano al mezzodì, medesimamente si potrebbe camminare alla volta dell'occidente, e che di ragione si potrebbe trovare terra in quel cammino".

Sur le web :


....

Aucun commentaire: