dimanche 2 décembre 2007

Médéric-Louis-Élie Moreau de Saint-Méry

Médéric-Louis-Élie Moreau de Saint-Méry vit le jour au Fort-Royal en janvier 1750, dans une famille créole martiniquaise implantée dès le milieu du XVIIe siècle.

Reçu avocat au Parlement de Paris en 1771, il partit s'installer, avec l'appui de nombreuses relations, comme avocat à Saint-Domingue.

Après une intense participation à la Révolution parisienne en 1789, Moreau rejoint le parti colon conservateur. Sans attendre les débuts de la Terreur, en 1792, il émigra aux États-Unis d'Amérique où il fit paraitre en 1796 la «Description de la partie espagnole de Saint-Domingue», puis la «Description de la partie française de Saint-Domingue».

Devenu ami d'un autre émigré célèbre, Talleyrand, cet homme d'étude fut nommé par Bonaparte résident dans les États de Parme, puis administrateur de ce duché (1800-1806).

Mais, semble-t-il, plus enclin à l'observation qu'à l'action, il fut rappelé, et végéta à Paris pendant les dernières années de sa vie, en réussissant toutefois à vendre son immense collection de documents au ministère de la Marine et des colonies.

Moreau de Saint-Méry est mort à Paris, en janvier 1819. Un des ses principaux ouvrages reste :

DESCRIPTION TOPOGRAPHIQUE, PHYSIQUE, CIVILE, POLITIQUE ET HISTORIQUE DE LA PARTIE FRANCAISE DE L’ISLE DE SAINT-DOMINGUE : LA DESCRIPTION, SES SOURCES, SA PORTEE, SON INTERPRETATION. MANUSCRIT ET EDITIONS DE LA PARTIE FRANCAISE DE SAINT-DOMINGUE





A.M.O.
....

Aucun commentaire: