jeudi 17 janvier 2008

Maladies du Nouveau Monde, la syphilis.

....
"L’analyse phylogénétique du germe responsable de la syphilis révèle que cette maladie a vraisemblablement été introduite en Europe par l’équipage de Christophe Colomb...." nous indiquent le "Nouvel Obs" et plusieurs autres journaux.

Ce n'est pas une nouveauté. Cette histoire est connue depuis longtemps. Elle n'est vraiment nouvelle que pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire de Colomb. On sait depuis plus de quatre cent ans que la syphilis est arrivée en Europe juste après le premier voyage de Colomb. Plusieurs études scientifiques ont déjà été publiées sur ce sujet. Il est vrai qu'aujourd'hui l'ADN est devenu pour certains un sujet à la mode et, on re-contrôle tout par ce moyen. :-)

Cette maladie est citée par les historiens contemporains de Colomb : Pierre Martyr d'Anghiera, Las Casas et par de nombreux chroniqueurs qui ont décrit les guerres à cette époque. Certains en ont même décrit les symptômes....

La première victime européenne de la syphilis, connue, est probablement Martin Alonzo Pinzon commandant de la Pinta. Viennent ensuite les prostituées du port de Barcelone qu'avaient fréquentées les Taïnos venus dans cette ville avec Colomb lors du retour du premier voyage en 1493. Les Taïnos étaient porteurs de cette maladie qui ne les affectait pas. Puis les troupes du souverain d'Aragon qui fréquentaient les prostituées de Barcelone l'ont contractée.


Depuis 1892 de nombreux scientifiques, médecins, pathologistes, se sont penchés sur le sujet. Ils ont publié une abondante documentation.

Sur le web et dans les journaux du 15 janvier 2008 :
L'article que tout le monde à recopié :
Dans nos archives :
  • Pierre Martyr d'Anghiera (1511)
  • Girolamo. Fracastor, Syphilis Sive Morbus Gallicus (Rome, 1531);
  • J. Astruc, A Treatise of Venereal Disease (London: Innys, Richardson, Davis, Clarke, Manby, and Cox, 1754).
  • F. Buret, Syphilis in Ancient and Prehistoric Times. A.H. Ohmann-Dumesnil, trans., 2 vols. (Philadelphia, PA: F.A. Davis Co., 1891, 1895);

Paul Bending & Jean-Michel Urvoy.

Suite de notre article....

....

Aucun commentaire: