dimanche 10 février 2008

Calendriers grégorien et julien

....
Le cinquième centenaire de la mort de Christophe Colomb, ce n'était pas cinq cents ans après sa mort.... Cette affirmation surprenante est juste. Pourquoi ?

La correspondance de date entre la période de Colomb et aujourd'hui n'est pas exacte jour pour jour car en 1582 on a abandonné le calendrier Julien et mis en place le calendrier grégorien.

Le calendrier julien est, dans ses principales dispositions, conforme au calendrier romain réformé par Jules César. Dans l'usage moderne, on l'emploie avec l'ère chrétienne dont l'an 1 fut la 47e de cette réforme julienne. Ce calendrier est de type solaire. Il comporte deux sortes d'années, les années communes de 365 jours, divisées en 12 mois de 31, 28, 31, 30, 31, 30, 31, 31, 30, 31, 30 et 31 jours, et les années bissextiles de 366 jours dans lesquelles le deuxième mois est de 29 jours. Les années bissextiles sont celles dont le millésime est divisible par 4 ; une année sur 4 est donc bissextile.
La durée moyenne de l'année julienne (365,25 jours) est une approximation médiocre de celle de l'année tropique (365,242190 jours). Il en résulte que les dates des saisons se décalent d'environ 3 jours tous les 400 ans, soit d'un mois tous les 4000 ans.

Le calendrier grégorien est de type solaire. Le pape Grégoire XIII décida en 1582, dans la bulle Inter gravissimas, que le jeudi 4 octobre 1582 serait immédiatement suivi par le vendredi 15 octobre pour compenser le décalage accumulé par le calendrier julien sur le Soleil.
Ce retard atteignait 10 jours au moment de cette réforme.
Ce calendrier est défini par rapport au calendrier julien de la manière suivante : le lendemain du jeudi 4 octobre 1582 (julien) fut le vendredi 15 octobre 1582 (grégorien), la succession des jours de la semaine étant respectée.
Le calendrier grégorien ne diffère du calendrier julien que par la répartition entre années communes (365 jours) et années bissextiles (366 jours).
Les années bissextiles sont les mêmes que celles du calendrier julien (année dont le millésime est divisible par 4) sauf trois années séculaires sur quatre, celles dont le millésime est multiple de 100 sans l'être de 400. Ainsi, les années 1700, 1800, 1900 sont communes alors que l'année 2000 est bissextile.
La durée moyenne de l'année est de 365, 2425 jours. Elle est très voisine de celle de l'année tropique (365,242190 jours).

Le calendrier grégorien a été adopté dès 04 octobre 1582 en Italie et en Espagne, mais en 1584 dans les colonies américaines, également en 1582 au Portugal et dans les Pays-Bas catholiques.

En France la réforme a été appliquée en décembre 1582 : le lundi 20 décembre succédant au dimanche 9 décembre, mais l'Alsace ne l'a adopté qu'en 1648, la Lorraine le 16 février 1760 et Strasbourg le 5 février 1682. Le diocèse de Liège ne l'a mis en place que 10 février 1583 alors que les provinces espagnoles l'avaient imposé dés le 21 décembre 1582.
En Grande-Bretagne, c'est seulement en 1752 que le 14 septembre a succédé au 2 septembre et que le calendrier grégorien a été adopté.
Adopté progressivement jusqu'au début du XXème siècle par tous les pays, ce calendrier est maintenant en usage dans le monde entier.

Source : Observatoire de Paris.

Il y avait donc un décalage de 10 jour avec toutes les dates prises avant le 5 octobre 1582 au moment de la mise en place du calendrier dans tous les pays qui ont accepté cette réforme à cette époque… La France adopta le calendrier grégorien deux mois après l’édit papal .

Mais l’écart entre le calendrier julien et le calendrier grégorien a varié avec le temps : plus le temps passe, plus la différence augmente. Aujourd’hui l'écart n’est plus le même. La différence entre le calendrier julien et le calendrier grégorien était, en 1582, de 10 jours ; cet écart demeurera identique jusqu’en 1700.
Dans les deux calendriers, julien et grégorien, 1600, était dune année bissextile, donc l’écart n’avait pas augmenté.
En revanche, le jeudi 11 mars 1700 du calendrier grégorien, c’est-à-dire le 29 février 1700 du calendrier julien, tombe sur une année bissextile dans le calendrier grégorien mais elle ne l'est pas dans le calendrier julien, la différence est alors passée à 11 jours.
Le mercredi 12 mars 1800, c’est-à-dire le 29 février 1800 du calendrier julien, la différence est passée à 12 jours.
Le mardi 13 mars 1900, c’est-à-dire le 29 février 1900 du calendrier julien, la différence est passée à 13 jours.
En l’an 2000, les deux calendriers tombant des années bissextiles, la différence n’a pas augmenté.
Le prochain écart aura lieu le dimanche 14 mars 2100, c’est-à-dire le 29 février 2100 du calendrier julien, ce jour là l'écart passera à 14 jours.

Pour les matheux, voici la formule de conversion d'une date du calendrier grégorien en date du calendrier julien :

J= jour
M = mois
A = année
JJ = 367 * A - ENT(1,75 * (ENT((M + 9) / 12) + A )) + ENT(275 * M / 9) - ENT(0,75 * (1 + ENT(0,01 * (ENT((M - 9) / 7) + A)))) + J + 1721028,5
Je l’ai trouvée sur la page : http://www.louisg.net/Formules.htm

Voici deux dates clé de la vie de Colomb :

12 octobre 1492 : découverte de l'Amérique - calendrier julien.
2 juin 1506 : Mort de Colomb - calendrier julien.

Sachant que l'écart est de 13 jours en plus aux 20 et 21e siècles,
pour fêter avec exactitude le cinquième centenaire de la découverte de l’Amérique survenue le 12 octobre 1492, il aurait fallu le faire le 29 septembre 1992.On constate la même chose pour la mort de Colomb qui aurait du être commémorée le 7 mai 2006 si on voulait conserver un écart exact de cinq siècles. Ce qui aurait pu paraitre étrange à beaucoup de monde, si on ne leur avait pas expliqué pourquoi.

Convertir des dates est une chose simple lorsqu'on connait les règles du calendrier concerné. Ainsi, le calendrier grégorien qui est notre calendrier usuel est solaire. Il en est de même pour les calendriers julien et copte. Par contre, le calendrier musulman est lunaire et le calendrier israélite luni-solaire. Chaque calendrier se définit une origine à partir de laquelle on va compter, en général, les années. Cela correspondra à une ère.

Cet exercice ne sert à rien sinon à montrer que lorsqu'on regarde l'époque de Colomb avec nos yeux de la période moderne, on se trompe sur beaucoup de points.....

JM Urvoy.


Références

Les dates ont été calculées avec le convertisseur qui se trouve à cette adresse : http://portail.imcce.fr/fr/ephemerides/astronomie/Promenade/pages4/428.html

Autres informations
Divers

  • http://www.imcce.fr/fr/ephemerides/astronomie/Promenade/pages2/277.html
  • http://pages.infinit.net/histoire/calendrier.html
  • http://lwh.free.fr/pages/algo/calendriers/calendrier_gregorien.htm
  • http://fr.wikipedia.org/wiki/Calendrier_gr%C3%A9gorien
  • http://5ko.free.fr/fr/jul.php

Convertisseurs de dates

  • http://portail.imcce.fr/fr/ephemerides/astronomie/Promenade/pages4/428.html
  • http://www.timeanddate.com/calendar/index.html?year=2008&country=5



....

2 commentaires:

Lestat a dit…

Mettez en ligne plus d'articles pédagogiques tels que celui-ci ou l'autre concernant les chiffres romains, c'est très intéressant.

Merci

L'Amiral de la Mer Océane a dit…

Merci de votre appréciation.

L'objectif de notre Association n'est pas de diffuser des cours de maths mais d'étudier la vie et l'époque de Christophe Colomb. :-)

L'auteur de cet article a voulu montrer à certains individus qui nous accusent de diffuser de fausses informations que nos informations sont totalement exactes et il leur a fourni le mode d'emploi pour leur permettre d'essayer de verifier pourquoi.

Ceci étant écrit il est vrai que de nombreuses informations relatives à cette époques semblent obscures lorsqu'on ne fournit pas le mode d'emploi.

Nous tenterons de trouver d'autres articles de ce genre.